• 06 82 94 36 47    epanier[@]bioneed.fr

Pour y répondre :

  • Marie-Laure PALLIER, CEO E-Health, Datamedcare
  • Vincent PONT Président ARROW Générique
  • Pierre-Henry LONGERAY, Président du Conseil de Gouvernance, Merck Group
  • Pierre MORGON, Chairman Virometix & Non Executive Director, Alma Bio Therapeutics
  • Mathilde MATHON, Chargée de mission Sciences de la vie, Métropole de Lyon
  • Et par visioconférence : Mohand SIDI SAID, ancien Vice-Président monde, Pfizer

Quelques extraits que BioNeed souhaite partager :

D’après M.SIDI SAID, pour travailler au sein de l’industrie pharmaceutique il est important d’avoir les qualités suivantes : altruisme, générosité et écoute.

Nouveaux métiers d’importance 

  • Market Access & Medical Economy (pour le remboursement du médicament)
  • Patient Advocacy (rapprochement marqué des industriels vers les associations de patients pour informer mais également pour faciliter le recrutement des volontaires pour les essais cliniques !)
  • Regulatory/Compliant
  • Open Innovation/Partnership (deal industriels-biotech)

Visite médicale

L’évolution des métiers de la « visite médicale » a été largement soulignée au cours de cette soirée. Du fait des approches de médecines personnalisées, de thérapies innovantes avec parfois l’usage de combinaisons de médicaments, les médecins sont en attente d’information médicale, de données scientifiques. Les représentants des laboratoires pharmaceutiques doivent désormais avoir des compétences scientifiques fortes, on parle d’ailleurs du métier de « Medical Science Liaison ». Les praticiens souhaitent conserver un lien avec l’industrie donc la présence terrain reste intéressante bien que des outils numériques permettent parfois d’améliorer ces démarches (E-detailling).

Attractivité des entreprises :

Une fois encore, à la question « Comment rendre une entreprise attractive pour les talents et les jeunes générations ? », j’ai entendu la même réponse : les collaborateurs sont en quête de sens, il est donc majeur de travailler et de communiquer sur la raison d’être de l’entreprise.

Par ailleurs, l’une des clés est de pouvoir garantir au nouveau collaborateur un plan de développement de ses compétences, aptitudes.

Pierre-Henry LONGERAY : « Dans le passé, on disait qu’une compétence acquise avait une durée de vie de 30 ans environ, à présent elle est de 5 ans ! Il est donc primordial de s’inscrire dans une logique d’apprentissage continu et de curiosité ».

 Monsieur Hani HOUSSAMI souligne d’ailleurs qu’en France, les entreprises ne savent pas bien communiquer sur la marque employeur et le parcours d’intégration à court et moyen terme d’un nouveau collaborateur. Il y a donc des axes d’amélioration pour les fonctions RH !

@iaelyon School of Management  Merci pour cette conférence !

Leave a reply